Vendredi 19 juin 2015 - 20h30
Théâtre / Comédie

Haute-Normandie et basses besognes. Dans un mobil home témoin, une comédienne se retrouve ficelée. Elle a été enlevée par un jeune homme paumé, habillé en femme.

Lui, travesti et kidnappeur, a besoin d’argent. Il doit modifier certains aspects de son corps, changer de peau, c’est son projet, sa crise d’identité. Mais il a confondu l’intermittente du spectacle avec une célébrité. Elle, hélas, personne n’en veut. Elle n’a pas de carrière.

Crise professionnelle. La demande de rançon échoue, et la tante du jeune homme débarque. Elle vit dans ce mobil home témoin. Elle a tout perdu au jeu, elle fait de son mieux au coeur de la crise du logement. Bientôt, à elles trois, la tante, l’actrice et le travesti, elles formeront une équipe soudée, acharnée. Elles partiront à l’aventure pour inventer les moyens de sortir chacune de sa crise.

  • Texte, musique et mise en scène : Pierre Notte
  • Avec : Juliette Coulon, Brice Hillairet, Silvie Laguna
  • Assistante à la mise en scène : Claire Fretel
  • Costumes : Colombe Lauriot Prévost
  • Lumières : Nicolas Priouzeau
  • Scénographie : Yaël Haber
  • Arrangements des musiques et sons : Paul-Marie Barbier
  • Production Les Déchargeurs / Le Pôle Diffusion en accord avec La Compagnie Les gens qui tombent
  • Coproduction Théâtre du Rond-Point, Le Prisme – Centre de développement artistique / Saint-Quentin-en-Yvelines, Festival Komidi / Île de la Réunion
  • Accueilli en résidence aux Deux îles / Montbazon, avec le soutien de l’ARCADI
  • Diffusion Les Déchargeurs / Le Pôle Diffusion

« Avec trois comédiennes superbes dont une est un homme, Perdues dans Stockholm raconte une épopée rocambolesque et sentimentale, trois issues rêvées de crises en tous genres. Tribulations épiques, dingueries loufoques, la pièce déploie des manières joyeuses de sortir de la crise. Les trois Grâces de Perdues dans Stockholm proposent un sauvetage poétique pour se reposer deux minutes des remous du naufrage »Pierre Notte

« Une satire pinçante, potache et chantante dont les protagonistes sont des écorchés-paumés en roue libre. La musique est bien là. Surtout quand les trois grâces rêvant à une vie meilleure poussent la chansonnette façon seventies. »TELERAMA

« Pertinente et précise, impertinente et iconoclaste, la plume de Pierre Notte est tour à tour trempée dans le vitriol et la ciguë. Moqueur et virevoltant, le farfadet métaphysique invente une nouvelle histoire rocambolesque. Comme toujours, Pierre Notte aborde des thèmes graves en choisissant une situation farfelue et des personnages improbables, et, pour les croquer, l’élégance spirituelle et la jubilation hilare. »La Terrasse

« Une pièce joyeuse et délicieusement loufoque. »France Inter

« Une hilarante variation sur le syndrome de Stockholm. »Le Figaro

10€ (tarif unique)


www.lesgensquitombent.com / www.theatredurondpoint.fr


Pierre Notte Auteur, compositeur, metteur en scène et comédien

Il signe notamment La Chair des tristes culs ; Sortir de sa mère ; C’est Noël tant pis ; Demain dès l’aube ; Et l’enfant sur le loup ; Pour l’amour de Gérard Philipe ; Bidules trucs ; Deux petites dames vers le Nord ; Les Couteaux dans le dos ; J’existe foutez-moi la paix ; Journalistes ; Moi aussi je suis Catherine Deneuve.

Ses pièces sont traduites et présentées en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Autriche, au Portugal, en Angleterre, en Grèce, au Japon, en Bulgarie, aux États-Unis, au Liban ou en Russie.

Ses spectacles sont mis en scène par Jean-Claude Cotillard, Masaru Hirayama, Patrice Kerbrat, Anne-Laure Liégeois, Sylvain Maurice, Vladimir Petkov, Patrick Schoenstein, Valéry Warnotte, ou lui-même : J’existe foutez- moi la paix, cabaret ; Pour l’amour de Gérard Philipe ; Sortir de sa mère ; La Chair des tristes culs. Il met en scène Kalashnikov de Stéphane Guérin (création mai 2013 au Théâtre du Rond-Point, prix Diane et Lucien Barrière.)

Il est l’auteur de romans, La Chanson de Madame Rosenfelt (éditions Maurice Nadeau) ou La Nuit irrésolue (éditions Loris Talmart), et de pièces radiophoniques pour France Culture. À Tokyo, il donne à plusieurs reprises des récitals de chansons. Il chante également à Bologne, à Rome ou à Washington.

Il est nommé à trois reprises dans la catégorie « auteur » aux Molières. Il reçoit le prix jeune talent de la SACD, et le prix Émile Augier décerné par l’Académie française, et le Publikumspreis du Blickwechsel à Karlsruhe, en Allemagne. Il a été Secrétaire général de la Comédie-Française. Il a exercé les professions de journaliste, rédacteur en chef. Pierre Notte est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

  • Sa Compagnie « Les Gens Qui Tombent » a pour marraine Judith Magre et pour parrain Fernando Arrabal
  • Pierre Notte et sa Compagnie « Les Gens qui Tombent » seront en résidence à la Passerelle à Florange du lundi 15 au vendredi 19 juin 2015, jour de la représentation de Perdues dans Stockholm.
  • Diverses actions culturelles et ateliers auront lieu en direction des collèges, lycéens, amateurs et du public en général (répétitions ouvertes, lectures, ateliers d’écriture, rencontres…).

Centre culturel La Passerelle


50, Avenue de Lorraine
57190 FLORANGE, FRANCE
  03 82 59 17 99

Accueil téléphonique :
du lundi au jeudi : 9h - 13h et 14h - 17h
le vendredi : 9h - 13h et 14h - 16h30

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.