14 et 15 novembre 2014 - 20h00
Music Hall / Cabaret / Théâtre

On s’était dit : il faudrait faire un spectacle sur le marasme économique, dénoncer le cynisme des hypercapitalistes, la brutalité des tyrans et militer pour un monde meilleur. On se disait : soyons politiques. On est quand même des artistes, il faut penser à l’avenir, tracer des pistes, c’est de notre responsabilité de résoudre l’équation planétaire…

Et puis je sais plus qui a dit : oui mais attends, ce spectacle-là, promis, on le fera l’année prochaine. Mais avant ça, juste avant de dire de grandes choses, avant les messages importants…

On s’amuse encore un peu ? On se fait marrer ? On fait la fête… Un music-hall ? On s’en fout…

L’Idéal Club, c’est juste pour (se) faire du bien.

  • Écriture collective sous la direction de Philippe Nicolle
  • Mise en scène : Philippe Nicolle

 

« Dans l’Idéal Club, la troupe, qui s’est imposée avec les années comme l’une des plus créatives du théâtre de rue - théâtre hors les murs, laisse libre cours à son sens de l’absurde et de la dérision, bien dans la lignée des Monty Python. Ici on est dans le culte de la non performance. [...] Accompagnés de leurs quatre formidables musiciens jazz-rock, les 26000 couverts n’ont pas leur pareil pour nous faire rire de tout et de rien, le rien étant parfois le tout, et inversement. Ça fait du bien. »Le Monde

« On s’en doutait, les 26000 couverts ne renoncent pas à leur style : égratigner, en le déplaçant légèrement façon Tati, le quotidien consensuel et petit-bourgeois, ou s’enfoncer dans l’absurde le plus accompli, à la manière des Monty Python. »Télérama

« Dans l’Idéal Club, on trouve la désorganisation d’Edouard Baer, l’organisation d’Ariane Mnouchkine, du carton, beaucoup de carton, des cow-boys et des indiens, un côté Monty Python, la verve très « chemise à carreau/pantalon de velours » de Jérôme Deschamps, des minicascades et des performances physiques (un grand écart facial), des personnages très déglingos (option Didier Super), des textes écrits au millimètre, un orchestre qui rappelle les fameux late shows américains, et pour finir du libdub en direct live - Jacques Demy vs YouTube. [...] Imaginée par Philippe Nicolle, l’Idéal Club est une oeuvre brute, drôle, moderne et fourmillante qui se fait et se défait sous nos yeux... »Les Inrockuptibles

« On retrouve la même rigueur et le même humour très pince-sans-rire des Branquignols loufoques de jadis mais revisités à l’aune des années 2000. Avec, en prime, un final à rendre jaloux des producteurs de TF1 ou M6. »La Croix

10€ (tarif unique) Durée : 2h50 avec entracte


26 000 couverts - L'Idéal Club - La Passerelle - Florange

www.26000couverts.org

Centre culturel La Passerelle


50, Avenue de Lorraine
57190 FLORANGE, FRANCE
  03 82 59 17 99

Accueil téléphonique :
du lundi au jeudi : 9h - 13h et 14h - 17h
le vendredi : 9h - 13h et 14h - 16h30

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.