Samedi 7 novembre 2015 – 20h00

1ère partie : Cyril Mokaiesh & Giovanni Mirabassi dans "Naufragés"

« Cyril Mokaiesh, accompagné par le pianiste de jazz Giovanni Mirabassi, ramène à la surface des talents fracassés (Philippe Léotard, Pierre Vassiliu, Daniel Darc, Allain Leprest, Nino Ferrer…) dans un concert brûlant où il interprète les chansons les plus personnelles de ces « naufragés ». Ces naufragés débordaient de talent, écrivaient ou composaient mieux que quiconque, auraient dû être des stars. Mais chacun avait une faille et aucun n’a conquis la gloire et la reconnaissance qu’il méritait. Dépressifs, junkies, ivrognes, malades, malchanceux, ils constituent une confrérie secrète, une conspiration de rêveurs ivres et désespérés. Comme Léo Ferré (son idole de toujours), Cyril Mokaiesh écrit avec la rage d’un fauve déchiquetant sa proie, étrillant cette langue française avec l’amour et le respect qu’on doit à ceux qui vous nourrissent… Pour accompagner dans cette exploration le lyrisme rock et fiévreux de Cyril Mokaiesh, il fallait le piano jazz de Giovanni Mirabassi, à la fois limpide et touffu, lettré et instinctif, qui retrouve là l’occasion de renouer avec la chanson quand il accompagnait Charles Aznavour, Serge Lama, Babx… »

BERTRAND DICALE – JOURNALISTE AU MONDE, FRANCE INTER, FRANCE INFO...

2ème partie : Luce & Mathieu Boogaerts

« A l’évocation du nom de Luce, on se souvient de la jeune femme excentrique et exubérante distillant ses interprétations inspirées sur le plateau de la Nouvelle Star en 2010. Suite à sa victoire dans le télé-crochet, Luce travaille sur un premier album « Première Phalange », patchwork de collaborations diverses : Philippe Katherine, Orelsan, Mathieu Boogaerts… Ce premier disque avait laissé Luce enfermée dans la toute petite boîte d’une chanteuse coquine, à dominante burlesque sans barrières, et la provocation qui va avec. Avec Mathieu Boogaerts le courant passe si bien, que ces deux-là décident de faire de nouveau équipe pour la complète écriture de « Chaud » second album de la jolie rousse. « CHAUD » brodé à la veillée des émotions par une dentellière des sentiments (qui aime bien faire l’actrice, itou), retrouve « Luce » comme on ne la supposait pas. Tout comme le pinson de Prévert, elle y est gaie quand elle est gaie, souvent mélancolique, parfois effrontée. Si ça lui chante. « Sa voix, sa personnalité… cette fille, j’y crois à 100% » n’hésite pas à lancer l’auteur-compositeur-interprète, chouchou des demoiselles de la scène française (Vanessa Paradis, Camélia Jordana…). Un projet pétillant, un peu barré, rondement bien écrit et arrangé. Puisque c’est la patte de Boogaerts et le style de l’olibri-luce ! »

BERTRAND DICALE – JOURNALISTE AU MONDE, FRANCE INTER, FRANCE INFO...

En partenariat avec Les visiteurs du soir, producteur de Jane Birkin, Agnès Jaoui, Isabella Rossellini, Nana Mouskouri, Sergent Garcia, Paolo Conte, Pink Martini…

15€ (plein tarif) / 10€ (tarif réduit -16ans) / catégorie C


www.letsgoluce.com

Centre Culturel La Passerelle


50, Avenue de Lorraine
57190 FLORANGE, FRANCE
  03 82 59 17 99

Accueil téléphonique :
du lundi au jeudi : 9h - 13h et 14h - 17h
le vendredi : 9h - 13h et 14h - 16h30

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.