Vendredi 29 avril 2016 – 20h00

1ère partie : les chaises

Un couple de vieillards reçoit des invités imaginaires, des êtres dans le néant. Leurs discours opposés de sens s’entremêlent, vides de toute logique. Ces deux personnages, à la recherche d’une enfance lointaine et pourtant si présente, s’amusent et jouent sérieusement sur une trame chorégraphique naïve et décalée.

Dans un huis clos burlesque, tragique et poétique, deux êtres perdus dans le néant nous transportent dans un monde rempli de fantômes, de paroles sans auteur, de présence sans personne. Des chaises qui volent, un pianiste loufoque, Maurice Chevalier dansant du hip-hop, un hymne à Chaplin, un mime à la vie !

« Une création d’exception présentée par la compagnie Pietragalla-Derouault. Conjugaison du verbe et du geste, ce spectacle entrecroise le texte de Ionesco, farce dramatique du théâtre de l’absurde, avec des partitions de Bach, Beethoven ou de Yannaël Quenel, compositeur pianiste hors pair. Deux corps qui parlent, oscillent entre ironie et désespoir, évoluent en pleins et déliés, entrelacent hip-hop, mime, burlesque. Régal de non-sens, cette comédie ballet dit de belle manière et au-delà de l’humour absurde, la tendresse écorchée de Ionesco »

L’EXPRESS

« L’interprétation puissante des deux danseurs est rehaussée par de belles pages de Chopin, Beethoven et Debussy, donnant à l’ambiance une pointe de douceur dans ce monde de l’absurde »

LE PROGRÈS

Une relecture par la danse et le théâtre d’une des pièces les plus emblématiques du théâtre de l’absurde d’Eugene Ionesco.

Mise en scène et chorégraphie : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault

Avec : Daravirak Bun et Blandine Laignel

Piano : Yannaël Quenel


2ème partie : être ou paraître

Échappé de nulle part ou retenu par un fil, un homme part à la conquête de lui-même. Il convoque les poètes, leur demande leur avis, le chemin à prendre. À travers ce parcours initiatique, les mots enchantent la danse et le corps s’imprègne du théâtre « comme un habit à la taille de ce monde ».

La poésie d’Aragon, celle de la Nuit des jeunes gens et Richard II de Shakespeare composent cette traversée de l’homme seul, de l’artiste et ses doutes. Il se construit, hésite, s’embrase et tente inlassablement de percer les mystères de l’inspiration, de l’acte poétique.

C’est un duel de chair et de notes. À la chorégraphie fulgurante répond la partition élégante du piano. La musique de Yannael Quenel résonne bien au-delà des espérances du poète, elle vibre et prolonge l’imaginaire du danseur.

« C’est une déflagration, un tsunami, un volcan en éruption, un coeur nucléaire en fusion. On ne sait quelle métaphore employer. Julien Derouault est une boule d’énergie pure qui souffle tout sur son passage. On connaissait ce danseur atypique par ses spectacles conçus et interprétés avec sa compagne Marie-Claude Pietragalla mais le voir, cette fois, seul en scène, dans cette véritable transe chorégraphique intitulée Etre ou Paraître, est une expérience haletante. Un grand moment, à ne pas manquer! »

LE MONDE

Un spectacle au carrefour des arts mêlant la poésie de Louis Aragon aux textes de William Shakespeare.

Mise en scène : Marie-Claude Pietragalla

Chorégraphie : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault

Poésie et danse : Julien Derouault

Création musicale : Yannaël Quenel

Collaboration théâtrale : Cendrine Orcier


20€ (plein tarif) / 10€ (tarif réduit - de 16 ans) / catégorie B


www.pietragallacompagnie.com

Centre culturel La Passerelle


50, Avenue de Lorraine
57190 FLORANGE, FRANCE
  03 82 59 17 99

Accueil téléphonique :
du lundi au jeudi : 9h - 13h et 14h - 17h
le vendredi : 9h - 13h et 14h - 16h30

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.