théâtre

  • Mercredi 3 décembre 2014 - 17h00
    Nouvelle Magie / Théâtre

    Un magicien déjanté et gaffeur, une fée parano et susceptible, un scénario délirant, avec des effets incroyables, le tout dans un magnifique décor, pour un spectacle truffé de gags, de magie, et de surprises.

  • Vendredi 18 novembre 2016 – 20h30

    Miss Carpenter n’a pas l’âge de ses artères et se voit toujours l’actrice belle et admirée qu’elle était... au milieu du XXe siècle. Mais le temps et ses outrages - et surtout la crise et les huissiers - l’obligent un jour à sortir la Jaguar pour aller décrocher un rôle. Chanter, danser, jouer la comédie, Miss peut tout faire ! Entourée de ses 3 sexy « home boys », elle nous entraîne dans une cascade effrénée de rires et d’émotions.

  • Vendredi 14 fév. 2020
    20H30

     

     

     

     

     

     

     

    PAR LA COMPAGNIE THÉÂTRE DU CORPS DANS "LORENZACCIO"

    Florence, 1537. Le duc Alexandre de Médicis règne en tyran sur une ville en pleine décadence. Epris d’idéal et de liberté, son cousin Lorenzo décide de l’assassiner. Pour y parvenir, le jeune et pur Lorenzo devient le compagnon de débauche du duc, au risque de perdre son âme... À travers cette intrigue historique et politique, Musset dresse le portrait d’un être tourmenté, désenchanté et solitaire. Il compose ainsi l’un des drames romantiques les plus joués aujourd’hui.

     

    Conception, mise en scène et chorégraphie : Marie-Claude Pietragalla et Julien Dérouault

    Avec dix comédiens danseurs : Marie-Claude Pietragalla, Julien Dérouault, Abdel Rahym Madi, Caroline Jaubert, François Pain Douzenel, Anouk Viale, David Cami De Baix, Simon Dusigne, Benjamin Bac, Fanny Gombart, Olivier Mathieu.

    Dramaturgie : Daniel Mesguich
    Création musicale : Yannaël Quenel
    Conception visuelle et scénographie 3D : Gaël Perrin

     

    « Entourés d’une troupe ardente, de jeunes comédiens-danseurs, fidèles à nos valeurs, à nos rêves de créateurs, nous avons souhaité montrer à quel point, Lorenzaccio d’Alfred de Musset est une pièce intemporelle, ô combien moderne, qui brosse le portrait d’une humanité en perte de repères, en quête d’absolu, espérant un avenir meilleur où tout redevient possible. Le texte riche et poétique de ce drame romantique, ancré dans cette période foisonnante qu’est la Renaissance, a éveillé nos sens. Théâtre, danse, images 3D et musique électro se mêlent et se marient en un tout intense qui transcende l’art vivant. » - MARIE-CLAUDE PIETRAGALLA ET JULIEN DEROUAULT

    « Une performance physique remarquable, d’une créativité folle... Sur scène, les comédiens inventent une forme inédite, à mi-chemin de la danse et du théâtre... »- L’EXPRESS

    « Julien Derouault en Lorenzaccio emporte la soirée. Il est prodigieux. »- LE FIGARO

    « Un assemblage de genres exceptionnel... C’est un triomphe ! »- ARTISTIK REZO

    « …Au premier éclair, Julien Derouault-Lorenzo saisit. Il danse le drame de Musset comme un gardien de but va chercher la balle dans la lucarne, se retourne instantanément, se tord dans tous les sens. Et ces sens ne sont pas que physiques… Marie-Claude Pietragalla contredit, elle, l’emportement par les figures souples d’un corps dont - l’extrême finesse s’oppose à la force de son partenaire. » - L’HUMANITÉ

     

    35€ (Tarif unique) / Catégorie A              D'après l'oeuvre d'Alfred de Musset 

     

    Réservez vos billets RÉSERVEZ À LA FNAC RÉSERVEZ CHEZ TICKETMASTER


     

  • Vendredi 14 fév. 2020
    20H30

     

     

     

     

     

     

     

    Florence, 1537. Le duc Alexandre de Médicis règne en tyran sur une ville en pleine décadence. Epris d’idéal et de liberté, son cousin Lorenzo décide de l’assassiner. Pour y parvenir, le jeune et pur Lorenzo devient le compagnon de débauche du duc, au risque de perdre son âme... À travers cette intrigue historique et politique, Musset dresse le portrait d’un être tourmenté, désenchanté et solitaire. Il compose ainsi l’un des drames romantiques les plus joués aujourd’hui.

     

    Conception, mise en scène et chorégraphie : Marie-Claude Pietragalla et Julien Dérouault

    Avec dix comédiens danseurs : Marie-Claude Pietragalla, Julien Dérouault, Abdel Rahym Madi, Caroline Jaubert, François Pain Douzenel, Anouk Viale, David Cami De Baix, Simon Dusigne, Benjamin Bac, Fanny Gombart, Olivier Mathieu.

    Dramaturgie : Daniel Mesguich
    Création musicale : Yannaël Quenel
    Conception visuelle et scénographie 3D : Gaël Perrin

     

    « Entourés d’une troupe ardente, de jeunes comédiens-danseurs, fidèles à nos valeurs, à nos rêves de créateurs, nous avons souhaité montrer à quel point, Lorenzaccio d’Alfred de Musset est une pièce intemporelle, ô combien moderne, qui brosse le portrait d’une humanité en perte de repères, en quête d’absolu, espérant un avenir meilleur où tout redevient possible. Le texte riche et poétique de ce drame romantique, ancré dans cette période foisonnante qu’est la Renaissance, a éveillé nos sens. Théâtre, danse, images 3D et musique électro se mêlent et se marient en un tout intense qui transcende l’art vivant. » - MARIE-CLAUDE PIETRAGALLA ET JULIEN DEROUAULT

    « Une performance physique remarquable, d’une créativité folle... Sur scène, les comédiens inventent une forme inédite, à mi-chemin de la danse et du théâtre... »- L’EXPRESS

    « Julien Derouault en Lorenzaccio emporte la soirée. Il est prodigieux. »- LE FIGARO

    « Un assemblage de genres exceptionnel... C’est un triomphe ! »- ARTISTIK REZO

    « …Au premier éclair, Julien Derouault-Lorenzo saisit. Il danse le drame de Musset comme un gardien de but va chercher la balle dans la lucarne, se retourne instantanément, se tord dans tous les sens. Et ces sens ne sont pas que physiques… Marie-Claude Pietragalla contredit, elle, l’emportement par les figures souples d’un corps dont - l’extrême finesse s’oppose à la force de son partenaire. » - L’HUMANITÉ

     

    35€ (Tarif plein) / Catégorie A       

     

    Réservez vos billets RÉSERVEZ À LA FNAC RÉSERVEZ CHEZ TICKETMASTER


     

  • Jeudi 5 novembre 2015 – 20h30

    Un texte fort avec deux êtres uniques. Marie-Claude Pietragalla, étoile de l’Opéra de Paris a inspiré les plus grands chorégraphes contemporains avant de devenir chorégraphe elle-même. Eric-Emmanuel Schmitt est un auteur joué et lu dans plus de 50 pays. Cette histoire devrait leur convenir tant l’héroïne a la force et l’ardeur de Pietra, tant le héros a la douceur et le verbe tendu d’Eric-Emmanuel. Pour la première fois ils montent sur les planches pour interpréter une comédie. Nul doute qu’ils ne les brûlent…

  • Samedi 27 septembre 2014 - 20h30
    Théâtre / Comédie Humoristique

    Un bon spectacle vaut mille discours ; Métallos et Dégraisseurs, la fresque de cent cinquante ans de vie ouvrière, déroulée par vingt-cinq personnages et jouée par cinq comédiens, est de ceux-là.

  • Mercredi 25 novembre 2015 – 20h30

    « J’préfère qu’on reste amis », c’est la phrase qu’il ne fallait pas prononcer…

  • Mardi 3 février 2015 - 20h30
    Théâtre

    Au-delà du problème de la Mafia, ce spectacle nous interpelle aussi sur la question de l’intégrité et de l’éthique des hommes politiques en général. C’est l’histoire de deux frères, des hommes de notre époque, un prêtre et un mafieux, prisonniers dans leurs rôles et leur vie mais qui désirent s’en échapper. La mafia et l’église comme prétexte pour parler du véritable mal qui frappe les deux protagonistes : la solitude et le vide existentiel qui règne dans notre société.

  • Vendredi 25 septembre 2015 – 20h30

    Olivier Sauton, jeune homme rêvant de devenir comédien vedette, inculte mais non sans esprit, rencontre par hasard Fabrice Luchini, son idole. Il lui demande alors d’être son professeur. Celui-ci accepte, et à travers trois leçons de théâtre va surtout lui délivrer trois leçons de vie, et faire découvrir au jeune homme qu’au-delà de la gloire et des femmes, il y a l’Art.

  • Vendredi 20 novembre 2015 – 20h30Une pièce sans parole, à base de mimes et d'onomatopées !

    Six employés, trois hommes et trois femmes, de ce qui pourrait être une petite compagnie d’assurance, se supportent et s’insupportent le temps d’une journée. Hharghr rrnhpràch grùchtrbtrlubln chtrhkof ?

  • Vendredi 19 juin 2015 - 20h30
    Théâtre / Comédie

    Haute-Normandie et basses besognes. Dans un mobil home témoin, une comédienne se retrouve ficelée. Elle a été enlevée par un jeune homme paumé, habillé en femme.

  • Mardi
    26 nov. 2019

    20H30
     

    Lors de son précédent passage à La Passerelle à Florange avec la pièce « L’Être ou Pas » de Jean-Claude Grumberg et mise en scène par Charles Tordjman, Pierre Arditi nous confiait à sa sortie de scène : « Cette salle est incroyable. Quel public ! Quelle belle scène ! J’aimerais revenir ici dans ce théâtre pour une lecture.

    Je vais réfléchir aux choix des textes et je reprendrai personnellement contact avec vous. ».

    « Quand j’étais petit ma Tante Denise me faisait la lecture à ma soeur et à moi. On était de chaque côté d’elle dans un lit. Elle nous lisait les aventures de « Cigale » de Paul D’Ivoi. La voix que prenait ma tante pour rendre vivants les personnages nous envoutait. Des dix d’années plus tard, je me suis replongé dans ces bouquins. Tout ce qui nous effrayait, nous médusait, semblait insignifiant puisque la voix de notre Tante Denise n’était plus là. C’est resté gravé pour toujours dans ma mémoire. Depuis je lis à voix haute, quelques fois pour des enfants, quelques fois pour moi-même. Cette fois, j’avais envie de faire ça… avec vous et surtout avec vous. Je voudrais essayer de vous intriguer, vous amuser, vous toucher, vous enthousiasmer pendant près d’une heure et demie. En parcourant des textes de Jean Michel Ribes où il parle de sa vie et des gens qui ont traversé sa vie. Yasmina Reza qui, quand elle parle des autres, parle de nous. Philippe Delerm qui lui directement parle de nous et de nos travers. Michel Onfray que lorsqu’il parle de son père, j’ai l’impression qu’il parle du mien. J’avais donc envie de vous raconter toutes ces histoires, ces brèves… de vie. Et de vous retrouver… ce soir. Bonsoir. » - PIERRE ARDITI

    30€ (Tarif unique) / Catégorie A     

     

    Réservez vos billets RÉSERVEZ À LA FNAC RÉSERVEZ CHEZ TICKETMASTER


     

  • Mardi
    26 nov. 2019

    20H30
     

    Lors de son précédent passage à La Passerelle à Florange avec la pièce « L’Être ou Pas » de Jean-Claude Grumberg et mise en scène par Charles Tordjman, Pierre Arditi nous confiait à sa sortie de scène : « Cette salle est incroyable. Quel public ! Quelle belle scène ! J’aimerais revenir ici dans ce théâtre pour une lecture.

    Je vais réfléchir aux choix des textes et je reprendrai personnellement contact avec vous. ».

    « Quand j’étais petit ma Tante Denise me faisait la lecture à ma soeur et à moi. On était de chaque côté d’elle dans un lit. Elle nous lisait les aventures de « Cigale » de Paul D’Ivoi. La voix que prenait ma tante pour rendre vivants les personnages nous envoutait. Des dix d’années plus tard, je me suis replongé dans ces bouquins. Tout ce qui nous effrayait, nous médusait, semblait insignifiant puisque la voix de notre Tante Denise n’était plus là. C’est resté gravé pour toujours dans ma mémoire. Depuis je lis à voix haute, quelques fois pour des enfants, quelques fois pour moi-même. Cette fois, j’avais envie de faire ça… avec vous et surtout avec vous. Je voudrais essayer de vous intriguer, vous amuser, vous toucher, vous enthousiasmer pendant près d’une heure et demie. En parcourant des textes de Jean Michel Ribes où il parle de sa vie et des gens qui ont traversé sa vie. Yasmina Reza qui, quand elle parle des autres, parle de nous. Philippe Delerm qui lui directement parle de nous et de nos travers. Michel Onfray que lorsqu’il parle de son père, j’ai l’impression qu’il parle du mien. J’avais donc envie de vous raconter toutes ces histoires, ces brèves… de vie. Et de vous retrouver… ce soir. Bonsoir»
    - PIERRE ARDITI

    30€ (Tarif unique) / Catégorie A     

     

    Réservez vos billets RÉSERVEZ À LA FNAC RÉSERVEZ CHEZ TICKETMASTER


     

  • Mardi
    26 nov. 2019

    20H30
     

    Lors de son précédent passage à La Passerelle à Florange avec la pièce « L’Être ou Pas » de Jean-Claude Grumberg et mise en scène par Charles Tordjman, Pierre Arditi nous confiait à sa sortie de scène : « Cette salle est incroyable. Quel public ! Quelle belle scène ! J’aimerais revenir ici dans ce théâtre pour une lecture.

    Je vais réfléchir aux choix des textes et je reprendrai personnellement contact avec vous. ».

    « Quand j’étais petit ma Tante Denise me faisait la lecture à ma soeur et à moi. On était de chaque côté d’elle dans un lit. Elle nous lisait les aventures de « Cigale » de Paul D’Ivoi. La voix que prenait ma tante pour rendre vivants les personnages nous envoutait. Des dix d’années plus tard, je me suis replongé dans ces bouquins. Tout ce qui nous effrayait, nous médusait, semblait insignifiant puisque la voix de notre Tante Denise n’était plus là. C’est resté gravé pour toujours dans ma mémoire. Depuis je lis à voix haute, quelques fois pour des enfants, quelques fois pour moi-même. Cette fois, j’avais envie de faire ça… avec vous et surtout avec vous. Je voudrais essayer de vous intriguer, vous amuser, vous toucher, vous enthousiasmer pendant près d’une heure et demie. En parcourant des textes de Jean Michel Ribes où il parle de sa vie et des gens qui ont traversé sa vie. Yasmina Reza qui, quand elle parle des autres, parle de nous. Philippe Delerm qui lui directement parle de nous et de nos travers. Michel Onfray que lorsqu’il parle de son père, j’ai l’impression qu’il parle du mien. J’avais donc envie de vous raconter toutes ces histoires, ces brèves… de vie. Et de vous retrouver… ce soir. Bonsoir. » - PIERRE ARDITI

    30€ (Tarif unique) / Catégorie A     

     

    Réservez vos billets RÉSERVEZ À LA FNAC RÉSERVEZ CHEZ TICKETMASTER


     

  • Dimanche 29 mars 2015 - 17h00
    Chanson / Théâtre

    Vingt ans de la vie du Fou Chantant ! À travers des témoignages radiophoniques de l’époque de la douce France et des publicités mythiques comme « Savon Cadum » ou « Monsavon », revivez une partie de l’histoire de la chanson française: celle de Charles Trenet. Y’a d’la joie, la vie est belle et votre coeur fera boum !

  • Samedi
    21 mars 2020

    20H30

     

     

     

    Un acteur, cinq plaidoiries, cinq moments de vérité. À Bobigny, Gisèle Halimi défend l’avortement. Elle dénonce une loi obsolète qui empêche les femmes de disposer librement de leur corps. En 1976, c’est à la peine de mort que Paul Lombard s’attaque, en voulant éviter la peine capitale à Christian Ranucci. A Clichy-sous-Bois, Jean- Pierre Mignard défend les familles de Zyed Benna et Bouna Traoré, électrocutés dans un poste électrique pour avoir tenté d’échapper à un contrôle de police. En 2006, l’acte infanticide de Véronique Courjault lève le tabou du déni de grossesse.

    À Bordeaux, le procès de Maurice Papon revisite les heures sombres de l’histoire de France. Les grandes affaires judiciaires ne sont jamais enregistrées. Les paroles s’effacent. Mais grâce au travail de reconstitution conduit par Matthieu Aron, les mots sont à nouveau prononcés. Incarnant les grandes figures du barreau, Richard Berry vous fait revivre ces grands procès qui révèlent des faits de société majeurs ayant marqué l’histoire judiciaire de ces quarante dernières années.

     

    Mise en scène : Éric Théobald

     

    « Richard Berry est saisissant. » - FIGARO MAGAZINE
    « Du Grand Art. »
    - L’OBS
    « Une force incroyable. »
    - FRANCE INTER

     

    35€ (Tarif unique) / Catégorie A       D'après Les grandes plaidoiries des ténors du barreau, de Matthieu Aron

     

    Réservez vos billets RÉSERVEZ À LA FNAC RÉSERVEZ CHEZ TICKETMASTER


     


Centre Culturel La Passerelle

50, Avenue de Lorraine
57190 FLORANGE, FRANCE

03 82 59 17 99
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Recevez nos actualités !


Je souhaite m'abonner à la newsletter de La Passerelle


Cliquez-ici