Mardi
26 nov. 2019

20H30
 

Lors de son précédent passage à La Passerelle à Florange avec la pièce « L’Être ou Pas » de Jean-Claude Grumberg et mise en scène par Charles Tordjman, Pierre Arditi nous confiait à sa sortie de scène : « Cette salle est incroyable. Quel public ! Quelle belle scène ! J’aimerais revenir ici dans ce théâtre pour une lecture.

Je vais réfléchir aux choix des textes et je reprendrai personnellement contact avec vous. ».

« Quand j’étais petit ma Tante Denise me faisait la lecture à ma soeur et à moi. On était de chaque côté d’elle dans un lit. Elle nous lisait les aventures de « Cigale » de Paul D’Ivoi. La voix que prenait ma tante pour rendre vivants les personnages nous envoutait. Des dix d’années plus tard, je me suis replongé dans ces bouquins. Tout ce qui nous effrayait, nous médusait, semblait insignifiant puisque la voix de notre Tante Denise n’était plus là. C’est resté gravé pour toujours dans ma mémoire. Depuis je lis à voix haute, quelques fois pour des enfants, quelques fois pour moi-même. Cette fois, j’avais envie de faire ça… avec vous et surtout avec vous. Je voudrais essayer de vous intriguer, vous amuser, vous toucher, vous enthousiasmer pendant près d’une heure et demie. En parcourant des textes de Jean Michel Ribes où il parle de sa vie et des gens qui ont traversé sa vie. Yasmina Reza qui, quand elle parle des autres, parle de nous. Philippe Delerm qui lui directement parle de nous et de nos travers. Michel Onfray que lorsqu’il parle de son père, j’ai l’impression qu’il parle du mien. J’avais donc envie de vous raconter toutes ces histoires, ces brèves… de vie. Et de vous retrouver… ce soir. Bonsoir. » - PIERRE ARDITI

30€ (Tarif unique) / Catégorie A     

 

Réservez vos billets RÉSERVEZ À LA FNAC RÉSERVEZ CHEZ TICKETMASTER


 


Centre Culturel La Passerelle

50, Avenue de Lorraine
57190 FLORANGE, FRANCE

03 82 59 17 99
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Recevez nos actualités !


Je souhaite m'abonner à la newsletter de La Passerelle


Cliquez-ici