Mardi
 28 avril
2020

20H30
 

La Belle et la Bête… Ou l’histoire d’un pianiste victime d’un sortilège amoureux, condamné à accompagner l’inaccessible chanteuse... Tel Ulysse attaché au mât de son piano, André confie sa peine aux notes de son clavier sous les assauts répétés d’Elodie qui utilise tous les charmes de sa voix pour le séduire. Ce combat perdu d’avance se présente sous la forme d’un répertoire de « torch songs », ces lamentations amoureuses et jazzy, incarnées par Julie London, Peggy Lee ou Rita Hayworth, dans les gants de laquelle se glisse admirablement la belle Elodie Frégé.

Cette joute délicieuse ne laissera qu’un seul vainqueur : la musique.

« André Manoukian a entendu ma version de But not for me de Chet Baker pendant que nous étions jury de la Nouvelle star en 2016. J’aime chanter le jazz. Il m’a dit : ce n’est pas possible, il faut que tu fasses quelque chose. Nous devrions faire un projet ensemble, un piano voix. Avec du torch song, des chansons d’amour cramé, cela va te plaire. C’est fait pour toi. Chanter Jessica Rabit, Rita Hayworth, Julie London… tout ce que j’aime en fait. » - ÉLODIE FRÉGÉ

« Vibrez au son de ce concert intimiste mêlant jazz et variétés. André Manoukian, pianiste de jazz d’origine arménienne et chroniqueur sur France Inter, aime à mettre en scène la musique. Dans ce jeu musical tout en finesse, sous les assauts répétés d’Élodie Frégé, musicienne talentueuse révélée dans Star Academy, qui utilise tous les charmes de sa voix pour le séduire. » - L’EXPRESS

« Manoukian et Elodie Frégé s’amusent à raconter l’origine du groove, du jazz avec une liberté et une convivialité extraordinaires » - LA VOIX DU NORD

25€ (Plein tarif) - 10€ (Tarif réduit) / Catégorie B          

 

Réservez vos billets RÉSERVEZ À LA FNAC RÉSERVEZ CHEZ TICKETMASTER


 


Centre Culturel La Passerelle

50, Avenue de Lorraine
57190 FLORANGE, FRANCE

03 82 59 17 99
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Recevez nos actualités !


Je souhaite m'abonner à la newsletter de La Passerelle


Cliquez-ici